Les visas americains, enfin

Nos visas américains sont enfin approuvés ! Le processus est tellement fastidieux et les informations officielles tellement floues que tout ça vaut bien une explication détaillée pour ceux qui errent sur le Net à la recherche d’information tel un joueur de foot perdu dans une bibliothèque.

Notre contexte

Suite à l’acquisition de ma startup, je postulais pour un visa L1. Ce visa s’applique dans le cadre de transfert de personnel sur le territoire américain quand ils sont détenteurs d’un savoir spécifique qui est nécessaire à la société américaine. Femme et enfants ont droit au visa familial L2.

Dans notre cas, nous sommes 4 à nous expatrier. Les dossiers d’obtention du visa sont supervisés par la société américaine, via son cabinet d’avocats.

Le processus

Malgré les nombreux échanges par mail et téléphone réalisés en amont, on n’a jamais vraiment compris le processus d’obtention des visas avant de vraiment dérouler les étapes. Voila comment ça s’est passé au final :

[avril-mai]

Travaux préparatoires : mariage express, refonte des passeports qui expiraient dans 1 an, récupération des actes de naissance des enfants, …

[15 mai (date d’acquisition)]

Nous remplissons les dossiers fournis par les avocats : états civils, passeports, diplômes, lettre de motivation, …

Le cabinet d’avocats se charge de constituer un dossier d’obtention des visas. Pour notre visa L, ce dossier consiste essentiellement en 3 formulaires administratifs (G-28 / I-129S / I-797), une lettre d’appui (Petition Letter), les transcriptions certifiées des diplômes et divers justificatifs liées à la société et au processus de rachat/transfert. Au final, seuls les formulaires et la Petition Letter seront exploités à l’Ambassade.

[4 juin]

Le cabinet d’avocats finalise le dossier et le soumet à l’administration américaine. La validation prend normalement 15j ouvrés maximum. Dans notre cas, il y a eu une demande d’information supplémentaire de la part de l’administration, ce qui a retardé la validation de 2 bonnes semaines. A la fin, les services d’immigration américains fournissent une notice d’approbation validant la requête des visas.

[7 juillet]

Le dossier est approuvé. Le cabinet d’avocats nous envoie le dossier via Fedex. Parallèlement nous prenons rendez-vous à l’Ambassade des Etats-Unis à Paris (les seuls habilités à fournir les visas en France). Le 1er créneau disponible est le 31 juillet (donc 3 semaines de délai).

Il nous faut ensuite compléter le dossier avec divers documents. Notamment les redoutables formulaires DS-160.

[31 juillet]

Notre rendez-vous à l’Ambassade est à 9h. Nous repartons à 10h45 avec notre approbation. Nous laissons nos passeports qui nous seront renvoyés quelques jours plus tard via Chronopost.

[6 août]

Réception des passeports avec les visas ! Soit 4j ouvrés après le rendez-vous à l’Ambassade (on nous avait annoncé un peu plus en période estivale). Un collègue a reçu le sien un mercredi après avoir fait son rendez-vous le lundi !

La prise de rendez-vous à l’Ambassade

Le rendez-vous peut être pris en ligne ou par téléphone. En pré-requis, il faut le numéro de la notice d’approbation du service d’immigration américain qui valide la demande de la société américaine, numéro du type ABC-99-999-99999.

En ligne, on a casqué 14$ pour acheter un PIN, i.e. un crédit de rendez-vous. Il suffit d’un seul PIN pour toute la famille. Le formulaire consiste à renseigner le visa souhaité et détailler les personnes qui viennent aux rendez-vous : seulement celles qui ont plus de 14 ans, même si on demande des visas pour les enfants.

NB : le 31/07/2014, soit le jour même de notre obtention des visas, le site de prise de rendez-vous a changé. Il faut maintenant remplir le DS-160 avant la prise de rendez-vous, car le numéro du DS-160 est exigé.

Par téléphone, il fallait aussi casquer 14,50€ par appel (le numéro de carte bancaire étant la première chose demandée). Et se préparer à un interlocuteur qui n’a pas raté sa carrière de GO au Club Med. Mais là encore, ceci a peut-être changé depuis le 31/07/2014 (voir https://ais.usvisa-info.com/fr-FR/niv/information/contact_us).

Le formulaire DS-160

La première chose à rassembler est son courage. Suivant les cas, vous en aurez pour 30min / 1h30 par formulaire. Il faut bien faire un formulaire par demandeur du visa, par exemple un pour l’épouse et un pour chaque enfant en plus de celui du demandeur principal.

Il faut aussi avoir sous la main :

  • l’état civil de la famille, mais aussi des parents des demandeurs
  • les passeports
  • les dates / adresses des employeurs dans les 5 dernières années pour le demandeur principal
  • les dates des éventuels voyages aux US pour chacun

La première chose à faire dès le 1er écran est de noter l’Application ID. Car vous avez plus de chances de passer les douanes un camembert à la main que de finir de remplir le DS-160 sans plantage ou timeout (délai d’inactivité). L’Application ID permet de récupérer sa saisie en cours.

Une aide intéressante pour remplir le formulaire : http://guide-visas-usa.com/fr/vos-articles-favoris/item/74-proc%C3%A9dures-comment-remplir-le-formulaire-ds-160.

La dernière étape consiste à uploader une photo d’identité. Attention : ce n’est pas le format français (cf. http://french.france.usembassy.gov/niv/photo.html) ! Il est fortement conseillé de faire ces photos chez un pro et de repartir avec la version électronique respectant les contraintes techniques (on a payé 6€ pour 2 photos). Le format papier est demandé à l’Ambassade, mais juste au cas où la photo uploadée ne serait pas assez bonne.

Si vous saisissez plusieurs formulaires, pensez bien à la fin de cocher le mode “Family” pour que les prochains formulaires soient (partiellement) pré-remplis.

Le dossier à constituer

Entre les formulations ampoulées des avocats (pas pires que nos avocats français, mais aggravées par le vocabulaire spécialisé américain), et l’imprécision des directives de l’Ambassade, la liste des pièces à constituer a été bien fastidieuse. Donc pour clarifier, ce qu’il nous a fallu préparer (pour un visa L et en juillet 2014):

  • L’impression de la confirmation du rendez-vous pris en ligne
  • Les formulaires G-28, I-129S, I-797, chacun en 3 exemplaires
    • fournis par les avocats
  • La “Petition Letter”
    • id.
  • Les codes-barres des 4 formulaires DS-160 remplis en ligne
    • disponibles sur la page de confirmation à la fin de la saisie
  • Le certificat de mariage
  • Les 4 passeports
  • 1 photo d’identité par personne
    • ne sera utilisée que si la photo uploadée du DS-160 ne convient pas
  • 4 mandats-compte de 143€ (enfin, les reçus)
    • à acheter à La Poste, informations à saisir :
      • Bénéficiaire : Ambassade des Etats-Unis
      • Centre : Paris
      • Compte : 2006 L
      • Correspondance : (champ libre, e.g. “Frais visas”)
    • bien vérifier le montant, il évolue avec le temps, cf. http://french.france.usembassy.gov/niv/tarifs/grille.html. En cas d’erreur, il vous faudra retourner à La Poste lors de votre rendez-vous à l’Ambassade.
  • Les diplômes, en version originale et avec les transcriptions certifiées
    • ne nous ont pas été demandés
  • Les certificats de naissance des enfants
    • id.
  • Enveloppe Chronopost
  • Sa carte bancaire pour les 500$ spécifiques au visa L (ou en liquide)

Le rendez-vous à l’Ambassade

Ambassade US à ParisUn seul endroit pour déposer son dossier : l’Ambassade des Etats-Unis à Paris, à côté de la place de la Concorde.

Les premiers rendez-vous commencent à 7h30, le nôtre était à 9h. On en est reparti à 10h45, mais je suppose que le délai peut s’allonger dans la journée : il y avait une queue de 10 personnes à notre arrivée, une cinquantaine à notre départ.

 

Venir léger

Petite frayeur à l’arrivée : on me refuse l’entrée car j’ai mon ordinateur dans mon sac à dos. Et là on n’est pas dans un souk de Marrakech, faut pas chercher à discuter. Repli sur le bistrot où on a pris un petit-déjeuner avant de venir, le “François Felix“, qui accepte sans ambages de nous garder mon sac (très bon petit-dej et service très sympa d’ailleurs).

Anticiper le temps d’attente dans la queue

Sous sommes arrivés à 8h30 et avons passé 30min avant d’arriver dans la salle d’attente. Dehors, il n’y avait qu’une dizaine de personnes devant nous. Quand nous sommes sortis vers 10h45, il y en avait une cinquantaine, donc bien penser à venir en avance.

Passeports et reçus des mandats-compte sont les premières choses demandées. Fouille de sécurité, portables et objets à risques (ciseaux, nourriture, …) mis en consignes.

La salle d’attente

Réception par une hôtesse qui récupère une partie du dossier et vous donne un numéro de passage. Vous atterrissez ensuite dans une salle d’attente d’une centaine de places, remplie à partir de 9h, avec 20 guichets type gare SNCF, et 2 petits écrans affichant les numéros appelés.

Le système d’appel est gaguesque, le numéro appelé ne reste affiché que 2s et laisse ensuite place à un défilement des numéros actifs et leur guichet correspondant, faut donc être au taquet.

On sent un peu le stress dans la salle d’attente, on devine voire entend certains argumenter au guichet pour des dossiers pas gagnés. Aussi, une centaine de personnes en salle d’attente sans qu’aucune n’ait les yeux rivés sur son portable (car consignés), c’est maintenant une expérience étrange.

Les rendez-vous au guichet

Il y a 2 appels au guichet :

  • on a attendu 45min pour le premier, qui est purement administratif : réception des documents, prise d’empreintes digitales, vérification de la qualité des photos du DS-160. Ca a duré 10min pour nous 2. Une française au guichet, très sympa.
  • on va ensuite au guichet 20 dédié au paiement des 500$, avec un croque-mort en face qui nous fait penser qu’on paie notre enterrement
  • on a attendu ensuite 40min pour le 2ème appel. Là, c’est un entretien pour vérifier le bien-fondé du dossier. L’interlocuteur peut être francophone (il peut poser des questions en américain) ou anglophone. On est tombé sur une américaine, là encore très sympa. Elle à dû me poser 3 questions pour la forme (c’est quoi mon job, depuis combien de temps j’y bosse, c’est quoi mes fonctions managériales – car j’ai un visa spécial L-1A). Rien pour ma compagne, rien sur mon mariage express. Ca a duré 5min.

On repart de là avec le formulaire I-129S, qui contient les dates de validité du visa et qu’il faut remettre à l’entrée du territoire américain, et y’a plus qu’à attendre les passeports avec les visas imprimés, qui seront envoyés via Chronopost.

Commodité

Toilettes, distributeurs de boissons et nourriture, mais aussi :

  • photomaton pour (re)prendre sa photo aux dimensions américaines
  • distributeur d’enveloppe Chronopost
  • 6 ordinateurs avec une imprimante pour (re)remplir des formulaires ou imprimer des justificatifs si besoin

Quelques points à savoir

Mariage

L’épouse (ou époux) obtient automatiquement un visa si sa vie maritale avec le demandeur principale est avéréea. Etre mariés simplifie les choses car la vie maritale est officielle, mais ce c’est pas nécessaire. Avec des justificatifs prouvant la vie commune (enfants, titres de propriéte, factures, photos), l’épouse peut avoir le visa sans être mariée.

Par contre, pas de mariage, pas de travail pour l’épouse ! Le visa n’est pas un permis de travail pour elle, juste un permis de résider, il lui faut demander l’EAD (Employment authorization document) à son arrivée sur le territoire américain, et justifier là du mariage.

Dans notre cas, en vie maritale depuis 15 ans, nous avons dû nous marier en 3 semaines une fois le départ quasi-certain !

Voyage aux US avant l’obtention du visa

Il était prévu que je fasse 2 voyages de 2/3 semaines avant notre installation définitive. Les avocats nous ont recommandés au dernier moment de renoncer à ces voyages pour ne pas fragiliser l’obtention des visas : apparemment, commencer à travailler aux US alors qu’un dossier de visa est en cours n’est pas bien vu. On peut toujours dire qu’on y a été pour du loisir, mais faut toujours les avoir bien accrochées pour mentir à l’administration américaine avec l’importance donnée à leur délit de parjure !

 

Liens

2 réponses à “Les visas americains, enfin

  1. Bonjour,
    D’abord, merci d’avoir référencé mon blog (Etape USA). Félication pour ton blog, il est super beau ! Avec quoi est il fait ?
    C’est bizarre, notre visa L a été bien plus simple, et je n’ai pas eu a payé les $500. Peut être ont-ils été payé par notre avocat ? Je me renseignerais.

    Connais tu un certain Marc ? Il m’a parlé de son associé qui est parti en même temps que lui, soit en aout, et qui est allé loger à Berkeley…

    1. Salut Pierre-Yves,

      Pour le blog, c’est WordPress avec un thème gratuit, Stargazer, légèrement customisé.

      Oui, je suis bien l’associé en question, j’ai suivi ton voyage sur ton blog, et appris des trucs intéressants avant mon départ. Je vais te contacter en privé.

      Sylvain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *