Le voyage du départ

Après quelques jours en guise de tournée d’adieux (ou plutôt d’aurevoirs), on était prêt pour le départ.

Comment y aller

De France, seul Paris offre des vols directs vers San Francisco. En partant de Lyon, les solutions sont :

  • prendre un vol avec escale à Paris
  • prendre un vol avec escale(s) dans une autre ville d’Europe : Londres, Francfort, Munich, Zurich
  • prendre le TGV jusqu’à Paris avant de prendre le vol

On a choisi le TGV, surtout parce que l’avion qu’on avait choisi partait de Paris et sans possibilité d’escale (voir plus loin pourquoi).

Combien de temps

Le trajet Paris > San Francisco, c’est 11h30. Auquel faut rajouter le temps d’attente dans l’aéroport (enregistrement, douanes, embarquement), il est généralement recommandé d’arriver 3h avant le départ. Et le temps de trajet à l’aéroport.

A l’arrivée, il faut aussi compter 1 ou 2h dans l’aéroport de San Francisco. Pour récupérer les bagages, mais surtout pour passer les douanes ! J’avais passé 1h45 dans la file d’attente lors de mon précédent voyage.

Au départ de Lyon Saint-Exupéry, faut rajouter 1h de vol, plus au moins 1h30 d’escale. Mais on peut se rendre à l’aéroport 1h30 avant et pas 3h comme un long-courrier.

Au départ de Lyon Part-Dieu, 2h de train et on peut aller à la gare 10min avant.

Dans notre cas, on est arrivé à la gare de Lyon Part-Dieu pour 10h45 et avons récupéré nos bagages à San Francisco à 7h le lendemain matin, soit environ 20h de voyage.

Combien ça coûte

Un aller-retour Paris – San Francisco commence à environ 700€ (tout juste moins pour un enfant). Plus on s’y prend tôt, moins c’est cher ; on peut souvent commander jusqu’à 6 mois à l’avance. Ensuite, le prix moyen tourne autour de 1000€.

La plupart des compagnies connues proposent le voyage. Mais beaucoup sous-traitent. Si vous prenez un vol Iberia, vous verrez quelque chose comme “vol assuré par British Airways” et vous prendrez un avion avec un équipage British Airways.

Les meilleures compagnies pour San Francisco sont à priori Air France (what else ?) et Lufthansa. British Airways semble plus discutable (jamais pris) et les compagnies américaines (United, American Airlines) sont pas top.

A mon stade de connaissance, je conseille Lufthansa au départ de Lyon.

XL Airways

Nous ne sommes passés pas aucune de ces compagnies, mais par le “Free” de l’aérien : XL Airways.

La particularité dans notre cas est qu’on voulait un aller-simple. Or un aller-simple coûte généralement 4 fois plus cher qu’un aller-retour, les compagnies préfèrent assurer le remplissage des 2 voyages !

XL Airways est une compagnie “low-cost” qui assure la ligne Paris – San Francisco pendant l’été seulement et qui ne pratique pas cette politique. Ils cassent totalement les prix (à partir de 250€ l’aller-retour !) avec 2 ou 3 vols par semaine au départ de Paris seulement, et sans correspondance.

Notre voyage

Grosse préparation au niveau bagages pour optimiser les poids (20kg pour notre vol, généralement c’est plutôt 23kg). 4 grosses valises de 20kg, 4 bagages de cabine de 5-12kg (la limite de 5kg de XL n’a pas été vérifiée) et 4 bagages à main !

Départ de 11h à Part-Dieu. On rentre tout ça dans le TGV comme on peut et on laisse la famille qui retient avec peine ses larmes sur le quai.

Arrivée à 13h15 à l’aéroport CDG, 2 étages à monter pour accéder aux terminaux, et là c’est le gag : un seul ascenseur pour tout le quai qui peut prendre que 3 chariots à la fois, et une queue monstre sur le quai. L’enregistrement commence dans 15min, donc on n’est pas non plus à la bourre (ça dure 2h), mais petite montée d’adrénaline.

Arrivés à l’enregistrement à 13h45, encore une grosse queue qui sort des serpentins et 45min d’attente. Soulagement de voir tous les bagages acceptés sans problème et d’être assis tous les 4 à côté.

Passage aux douanes, à la boutique pour les enfants qui ont bien mérité un cadeau et nous voilà déjà arrivés à l’embarquement à 15h45.

Bonne surprise dans l’avion (un Boeing 777) : beaucoup de places pour les jambes et écrans individuels. Le vol est assuré par Omni Air International. Repas du soir mangeable, contrairement à la collation du matin.

Retard de 1h au décollage. Bon, on y va pour 2 ans, 1h c’est pas le drame.

Les enfants visionnent “Rio 2” et “Lego” en boucle, Mamzelle se fait aussi une comédie américaine sans le son, juste parce que l’affiche du film est une belle robe (27 Dresses), Madame et moi choisissons “The Grand Budapest Hotel”, mais je suis toujours incapable de regarder un film dans un avion tellement la qualité est pourrie avec ce petit écran carré et ce son de merde.

Arrivés à San Francisco vers 20h40 heure locale (5h40 heure française). Passage aux douanes plutôt rapide (30min), récupération des bagages, attente d’un taxi.

Notre taxi nous fait tout un laïus pour nous avertir que si Mamzelle vomit derrière, c’est 200$ pour notre pomme ; comme c’est dans ses habitudes ces derniers temps, on fait les 30min de trajet un peu crispés 🙂

Arrivés à notre première maison de location vers 22h30 heure locale, pas de mauvaise surprise, très bonnes impressions, comme sur le descriptif : https://www.airbnb.fr/rooms/3167305. Les enfants sont tout excités de jouer avec le chat de la maison et les jouets des enfants.

On se couche facilement vers minuit pour attaquer notre première semaine américaine…

Une réponse à “Le voyage du départ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *