Thanksgiving, Black Friday, Monterey, Carmel, Big Sure

(Pour ceux qu’ont pas remarqué, y’a maintenant un morceau de zique au début de chaque billet pour se mettre dans l’ambiance. Faut cliquer sur le bouton Play pour le démarrer.)

      Java-Samba-Do-Jerusalem.mp3

On a même pas eu le temps de vous parler d’Halloween (toujours sous le choc) que Thanksgiving est déjà passé. La dernière semaine de Novembre demande de les avoir bien accrochées avec Thanksgiving et le Black Friday.

Si ta mère est pas une dinde ni ton père un dindon, ici t’attends Thanksgiving avec impatience. Moi aussi je trépignais de cuisiner ma bête, je suis pas sûr d’avoir tripoté aussi gros dans ma cuisine (14 pounds / 6,5Kg). La sensation était assez étrange, façon serial killer qui prépare compulsivement sa victime. Servie avec les honneurs d’une sauce de cranberries, d’un stuffing, d’une purée de patates douces épicée, et d’haricots verts simples pour se reposer les papilles. Résultat pas ridicule. En même temps y’avait pas de ricains à table pour juger…

Ca c’était le dimanche, car on a préféré faire une échappade au sud les 3 jours précédents. [Oui y’a des congés et des jours fériés aux US. Mêmes autant voire plus de jours fériés qu’en France (10-12 / an). Et avec les ponts en bonus, sympathiquement octroyés par certaines boites comme la mienne.]

Monterey

Monterey est une petite ville située à 2h au sud de San Francisco, sur la côte Pacifique. Mondialement connue pour son aquarium. J’avais souvenir d’une jolie ville portuaire tranquille. Soit ma perception de y’a 15 ans était plus conciliante, soit la ville s’est bien développée. On a pioché dans l’un des quelques 200 hôtels du coin, en centre ville pour pouvoir picoler le soir la conscience tranquille et éviter aux mioches de nous ramener en voiture. The Stevenson Monterey. Pas le truc le plus romantique du coin, mais rien à redire.

Au final on aura pas vu grand chose de la ville étant en escapade la journée. On a fait 2 bons restos : Le Old Fisherman’s Grotto, qui semble être l’adresse chic du coin et qui tiquait au début à cause des enfants qui risquaient de nuire à la tranquillité des clients. Pour une fois que l’enfant n’est pas roi ici, la remarque nous a laissé perplexe. La nourriture aussi par rapport au standing et à la réputation de l’établissement (bien que honnête). L’autre resto, un grec, l’Epsylon, à la déco kitsch mais avec un super service et des assiettes gourmandes. En dehors des restos, une séance de patinage à la patinoire en plein air pour se prendre froid et quelques gamelles. Et bien sur la visite de l’aquarium.

Mouais. A l’américaine, donc orienté divertissements pour enfants. C’est chouette d’éviter l’approche encyclopédique vieillotte, mais là c’est trop pour nous. On y passe quand-même 4h parce que les enfants s’éclatent dans les toboggans et les diverses expérience ludiques. Faut aussi reconnaître qu’ils sont forts dans la présentation des aquariums avec des explosions de couleurs assez scotchantes. Et des méduses sublimes. Bon c’est pas non plus l’arnaque, on regrette pas, mais la réputation est plutôt surfaite. On était hier à l’aquarium de San Francisco, plus humble, et on l’a tous les 4 largement préféré.

Carmel

Carmel, par contre, change pas. Petite ville voisine de Monterey, chloroformée dans un style bourgeois-bohème, avec pleins de maisons sublimes, de galeries d’art et de p’tits vieux. Ici tu sens que y’a des règles. Toi le touriste, t’es accepté pour faire rentrer les tunes et montrer aux propriétaires combien leur maison est jolie, mais va pas trop loin non plus, on te surveille. L’ami Clint “Dirty Harry” a été longtemps maire ici, ça sent pas la ville la plus progressiste de Californie. Mais sûrement une des plus jolies. En même temps tu paumes un bifton dans la rue le matin, tu le retrouves le soir. Nous on a perdu plus précieux : le doudou de Mamzelle. La maman a voulu a tout prix revenir le soir dans le coin pour le retrouver, sous les moqueries du barbu car on avait pas idée du coin ou on aurait pu le perdre, et ben on l’a retrouvé. Sont fous ici quand-même.

Maison typique de Carmel. Avec le drapeau et les vioques.

 

Point Lobos

Bon, on était surtout venu pour se balader dans les parcs du coin. Point Lobos est un des plus connus, au sud de Carmel. Pas du genre hostile, plutôt le plan où tu peux venir avec ta caisse et déposer mamie ou ton groupe de japonais pour prendre l’air sur les sentiers côtiers tracés au pinceau. Mais l’endroit est sublime et bien préservé. Paysages avec falaises, cyprès suicidaires, rochers croulants sous les éléphants de mer, bois baignant dans une lumière magique où t’attends de voir les elfes sortir à tout moment, magnifique. Y’a aussi moyen de voir des baleines, mais on n’aura pas eu cette chance.

Brrrr…
Notre cascadeur de toutes les situations

Big Sur

C’était mon coup de coeur de y’a 15 ans. Ca l’est toujours. Immense parc naturel encore plus au sud (on est à 3h de San Francisco) avec des sentiers qui montent en forêt et délivrent des vues sublimes avec des à-pics sur l’océan.

La différence est que y’a maintenant les enfants et que faut revoir les objectifs à la baisse côté marche. Mais on aura quand-même gambadé 4h30, y compris le petit homme, tout fier en fin de journée. Plus compliqué pour la petite soeur et donc les épaules du vieux, mais de quoi être fatiguée et fière elle aussi.

On tourne la tête 5min que notre cascadeur était déjà dessus, à 2m50 de hauteur
On tourne la tête 5min que notre cascadeur était déjà dessus, à 2m50 de hauteur

Pas mal de monde (les parkings sont remplis), mais les sentiers se dégarnissent vite au fur et a mesure de la montée. C’est pas non plus du sentier de papy-mamie, souvent étroits, réveillant parfois les travers vertigineux du barbu, glissants. Sympa aussi de voir qu’on se salue en se croisant (“Hi”), quand on est habitué à voir les gens ne pas se dire bonjour le matin au boulot.

On a fini la journée en assistant au coucher de soleil puis à une séance surréaliste d’un mec jouant avec son drone qu’il faisait décoller / atterrir à nos pieds, on était tout quatre comme des gosses devant ce bijou.

McWay Waterfall
McWay Waterfall

La route 1, qui longe toute la côte Pacifique est aussi magnifique. Bon on a fait 1h de bouchons pour rentrer sur Monterey le soir, mais la ligne serpentueuse de phares rouges était aussi superbe.

Plus de photos ici (toujours le même mot de passe) :

[Contenu privé, veuillez saisir le mot de passe (ou demandez-le à contact@ricanologie.com)]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *